UNE ASSOCIATION ET UNE REVUE POUR PROTEGER ET FAIRE CONNAITRE LE MONDE VEGETAL

La toile botanique n°98 Trouver son chemin botanique sur le web

La toile botanique n° 98

Touver son chemin botanique sur le web


 

98_p

 

 

À la recherche des sentiers botaniques. Vous en connaissez ? Donnez-nous leur adresse ! Vous en recherchez ? Suivez nos traces…

Les botanistes de haute volée les regardent d’un œil hautain, ces sentiers battus de la botanique. Quoi, marcher sur d’autres traces ? Oui mais voilà, l’accès à la connaissance des plantes n’est pas évident en solitaire, et un sentier commenté peut constituer un excellent intermédiaire pour découvrir ce monde. C’est aussi un outil pédagogique à parcourir sans modération avec les enfants, qui souvent adorent les pancartes, et ils ne sont pas les seuls !

Alors certes les disciples de François Terrasson diront « Fort peu pour moi de cette nature étiquetée des sentiers, qui fait oublier l’autre, la vraie, la sauvage ». Mais il n’y a qu’à voir le nombre incroyable de sentiers botaniques existants pour se dire qu’ils correspondent à quelque chose. Passion des concepteurs, besoin du public, un peu des deux ?

Il n’existe pas, à ma connaissance, de ressource qui recense les sentiers botaniques, et c’est dommage. Souvent, on ne les découvre que par hasard. Comme faire connaître le monde végétal est un des objectifs de notre association, La Garance voyageuse propose de lancer un annuaire des sentiers botaniques (ou écologiques, plus généralement – mais à l’exception des jardins et parcs). Vous avez connaissance d’un tel sentier, en bon état ? Informez-nous, s’il vous plaît, au moins de sa localisation (commune et département), et, si possible, d’un contact pour plus d’information (site web, courriel d’un contact, numéro de téléphone d’un office du tourisme…). Une photographie peut également être la bienvenue. Nous compilerons les données et mettrons en ligne sur notre site de La Garance la liste obtenue.

En attendant, cette chronique vous propose de découvrir quelques sentiers. Toujours subjective, elle assume ses choix tout en priant ceux qui se sentiraient oubliés de bien vouloir l’excuser, les sentiers sont vraiment nombreux.

S’ils sont nombreux, ils sont aussi divers. Une de leurs caractéristiques les plus partagées est malheureusement de n’être que très mal cyber-renseignés. Ainsi, le superbe sentier botanique de Naves, en Ardèche, mentionné sur de nombreux sites, peut-il pourtant décevoir [1] si on ne sait pas qu’il y a une brochure à se procurer [2].

Si, assez souvent, les offices du tourisme mentionnent l’existence de ces sentiers, bien peu donnent des informations botaniques. Il est bien agréable de parcourir le sentier des Seignottes à Goumois (Doubs) [3], mais quelles plantes y voit-on ? Les rives du Bez, dans les Landes, permettent d’observer la flore des forêts galeries, ces chênaies bordant les cours d’eau, reliques de la grande chênaie qui couvrait les Landes jusqu’au Moyen Âge. Un sentier botanique les parcourt [4], mais là encore bien peu d’information botanique – y voit-on l’osmonde royale ?

Ce manque d’information généralisé est encore plus frustrant quand il concerne des réalisations atypiques. On aimerait tant savoir quelles espèces embellissent le sentier « botanique et poétique » du Seelberg à Ingwiller (Vosges) [5]. Parfois, il y a peu d’information, mais la page fait quand même drôlement rêver, comme celle de ce sentier au Tampon (La Réunion) [6].

Chez nos voisins transjurassiens ou belges les informations sont parfois aussi succinctes [7, 8], mais heureusement ce n’est pas toujours le cas [9] et on se prend à rêver d’une telle source pour la majorité des sentiers. Les visites virtuelles sont un autre exemple de ce que l’on peut faire pour réellement valoriser une réalisation de type « sentier-nature », comme celui des Monts de Sery (Champagne) [10].

La Garance se devait d’inclure ici une réalisation originale d’un collaborateur régulier, Dominique Mansion. Ce botaniste dessinateur est passionné de trognes et il leur a dédié un sentier à Boursay (Loir-et-Cher) [11]. Que vos semelles soient légères et vos yeux émerveillés !

Texte·: Marc Philippe


 

La Garance Voyageuse

F-48370 Saint Germain-de-Calberte
+ 33 4 66 45 94 10

Envoyer un email

Votre panier

 x 

Panier Vide

Dernier numéro

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus