UNE ASSOCIATION ET UNE REVUE POUR PROTEGER ET FAIRE CONNAITRE LE MONDE VEGETAL

Nos actions

Projet minier à Cambior en Guyane

La multinationale canadienne Cambior CBJ Caïman SAS est sur le point de commencer l’exploitation d’une mine d’or primaire à ciel ouvert en Guyane française.

Cette mine se situe sur la montagne de Kaw qui fait l’objet de plusieurs mesures de conservation : Parc naturel régionalde Guyane, Réserve naturelle des Marais de Kaw-Roura (sanctuaire entre autre des derniers caïmans noirs),Site Ramsar, Réserve naturelle volontaire de Trésor, ZNIEFF de type I.
Les études pluridisciplinaires réalisées ont mis en évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et particulièrement sur le site des permis de Cambior (ZNIEFF de type I).

L’exploitation de ce site va entraîner une déforestation complète et une pollution importante, néfaste pour la faune et la flore, laissant ces zones sinistrées.
D’énormes quantités de produits toxiques : sur la durée du projet (7 ans) plus de 9 millions de tonnes de roches seront broyées et mélangées à 30 000 tonnes de produits chimiques (cyanure, chaux…).
En plus d'un accident industriel (risques de rupture de digue avec déversement des résidus cyanurés dans les rivières en aval...), les risques sanitaires peuvent aussi provenir d'une contamination lente et continue des sols, des eaux de surface et souterraines par des substances extraites du sous-sol (métaux lourds, arsenic...).

L’exploitation doit s’accompagner de la construction d’une route pour l’acheminement de matériaux et produits sur une zone de droit d’usage des amérindiens Palikur.
Aucune retombée économique pour la Guyane n’est prévue. En effet, seule la taxe sur la production d’or, soit 0.5 %, sera reversée par Cambior (˜ 50 € pour 1 kg d’or). La multinationale sollicite comme préalable à son implantation : l’exonération de l’octroi de mer, de l’impôt sur les sociétés, de la taxe foncière, de la taxe sur le carburant, la réalisation de 55 km de ligne haute tension et une subvention de 28 millions de d’euros (loi Girardin).

Enquête publique jusqu’au 12 mai 2006 en mairie de Roura.

La Garance est membre du collectif « Quel orpaillage pour La Guyane » depuis juin 2004.
La Garance signe la pétition demandant à Madame la Ministre de l’écologie et du développement durable, Monsieur le Ministre de l’industrie, Monsieur le Préfet de Guyane de stopper le projet (courrier électronique envoyé le 14/04/2006).

La Garance appelle ses membres à signer.

Pour signer la pétition : http://www.collectifor.ouvaton.org/petition.html

 

François Breton

Pour en savoir plus :

- Collectif « Quel orpaillage pour la Guyane ? »

site internet : http://www.collectifor.ouvaton.org/petition.html
courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coordination :
ATTAC Guyane
2 rue C. Chlore
97310 Kourou
tél 0594 32 31 69

La Garance Voyageuse

F-48370 Saint Germain-de-Calberte
+ 33 4 66 45 94 10

Envoyer un email

Votre panier

 x 

Panier Vide

Dernier numéro