UNE ASSOCIATION ET UNE REVUE POUR PROTEGER ET FAIRE CONNAITRE LE MONDE VEGETAL

Les messicoles : tout un programme !

Des céréales, des animaux et des hommes
Les messicoles ? Mais qu’est-ce que c’est ?
Le programme messicole

fond_encart
Sommaire
Chapitre suivant

 

Champ d'orge (Chanet, Causse Méjean)Champ Orge Chanet 48

Champ de petit épeautre ou engrain (Causse Méjean)
Champ de petit epeautre Causse Mejean 48
Engrain ou petit épeautre / Seigle
Engrain ou Petit epeautre Seigle
Champ de blé dur désherbé (Gard) / Grand épeautre
Champ_de_Ble_Boucoiran Grand epeautre subsp spelta

Des céréales, des animaux et des hommes

Engrain, épeautres, blés, orges, avoines, seigles sont les céréales majeures fondatrices des sociétés paysannes.

Une longue et passionnante histoire lie les hommes, les plantes et les animaux domestiqués.


Depuis plus de 12 000 ans, cette aventure qu’est l’agriculture, a mêlé les hasards les plus grands aux observations les plus ténues pour aboutir aux sélections récentes les plus ambitieuses.
Mais les espaces agricoles ne sont pas seulement dédiés à la productivité. Ils peuvent être aussi le lieu de toute une vie sauvage assez souvent ignorée du grand public qu’il soit citadin ou non.
C’est aussi dans l’objectif de faire mieux connaître cette richesse que La Garance voyageuse s’est attachée à vous amener à la découverte des plantes messicoles.

Les messicoles ? Mais qu’est-ce que c’est ?

Les messicoles ( du latin messi = « moisson » et cole = « habitat » ) sont des plantes annuelles liées étroitement à la culture des céréales d’hiver et qui se rencontrent exclusivement dans le milieu cultivé et plus particulièrement dans le champ labouré.

Il existe quelques synonymes techniques (agricoles ou botaniques) parfois employés : adventices et commensales des cultures ou flore ségétale (du latin seges : champ, récolte, moisson), ce dernier terme étant plutôt utilisé en Suisse.
L’appellation vraiment la plus injuste est celle de « mauvaises herbes » auquel nous préférerons celui de : « plantes compagnes des moissons ». Compagnes (du latin compagnio = « qui mange son pain avec »), elles sont bien à leur place dans le champ de céréales.

Ces messicoles comme la nielle des blés, l’ivraie enivrante, les bleuets, la vachaire, les adonis, le turgenie, le conringie ...), souvent passagères clandestines avec les migrations humaines, se sont invitées et se sont mises à la même table que celle des hommes.
Les peintres impressionnistes comme Monet ou Van Gogh, ont beaucoup apprécié.

Le programme messicole

Depuis 1996, La Garance voyageuse s'attache à mieux faire connaître les messicoles à un large public et propose également son expertise en direction des professionnels.

L'objectif de ces actions est de rapprocher un public de plus en plus éloigné de la production d'une ressource agricole de consommation courante (les céréales) et de réhabiliter des plantes sauvages qui les accompagnent (les messicoles). Celles-ci font partie comme les plantes cultivées d'un patrimoine agricole et culturel chargé d'histoires et de liens.

L’enjeu est aussi de sortir ces adventices des cultures du statut injuste et trop réducteur de « mauvaises herbes à éradiquer ».



Ivraie enivrante / Coringie / Nielle des blés

Ivraie enivrante Mas de Lafont 48 Coringie La lecque Lussan 30 Nielle des bles Mas de Lafont 48
Vachaire (Jardin ethnobotanique de La Gardie)

Vachaire Jardin ethno La Gardie 30

Adonis (La lècque, Lussan)

Adonis_La_Lecque_Lussan_30

Turgénie (La lècque, Lussan)

Turgenie La lecque Lussan 30

Vieille luzernière (Chanet, Causse Méjean)

Vieille luzerniere Chanet 48


Nous vous invitons à apporter vos contributions pour augmenter, proposer ou rectifier les informations contenues dans ces pages.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


La Garance Voyageuse

F-48370 Saint Germain-de-Calberte
+ 33 4 66 45 94 10

Envoyer un email

Votre panier

 x 

Panier Vide

Dernier numéro